En surfant sur le net (pour changer), je suis tombée sur un document qui explique comment construire, en Vexin, dans le respect des usages traditionnels éprouvés par le temps.

Quelques paragraphes intéressants :

Bâti neuf
Le choix se portera de préférence sur les matériaux « traditionnels » : utilisés dans leurs usages habituels ou, avec précaution, de façon plus innovante : bois (traditionnellement charpente et menuiserie mais aussi ossature porteuse, bardage, clôture, sol extérieur), pierres, briques, zinc en toiture…

Façades de bois
On évitera les essences exotiques au profit des essences locales, résineux, aulne.
Plutôt que de vernir le bois, on l’imprégnera d’une huile dure à base de lin.
On peut utiliser avec circonspection des peintures microporeuses ou des lasures à condition de les entretenir régulièrement, car ces revêtements se décollent à la longue.

La toiture
- Le toit, en général à deux versants, ne déborde ni sur la façade, ni sur le pignon avec une pente de 35 à 45°
- Le type de couverture est choisi en fonction de l’environnement immédiat
- la tuile plate dite « de petit moule » est habituelle
- Les extrémités des toitures à deux versants seront légèrement relevées

Soigner les détails
La réalisation d’un projet de qualité impose de soigner les détails et la « finition » : dessin d’une verrière contemporaine bien intégrée à une maison ancienne etc.
Les détails ont leur importance dans la qualité d’un ensemble. Ils contribuent à sa beauté tout en remplissant des fonctions utiles : dévier les ruissellements d’eau par exemple.

Innover, mais avec prudence et talent
Ces recommandations générales, destinées à bien insérer les constructions et leurs aménagements en harmonie avec le bâti ancien et son environnement n’ont pas pour objectif de le copier mais de le respecter.
Des solutions innovantes « contemporaines », comme chaque époque a su en produire et sans lesquelles nous n’aurions pas la richesse et la diversité patrimoniale d’aujourd’hui, ne sont pas à exclure :
- Apport d’un matériau moderne, soigneusement choisi, en place d’un ancien non disponible
- Création d’une ouverture rendue nécessaire par le mode de vie ou modification d’un volume.